Elle avait été poignardée 19 fois par son ancien propriétaire qui avait de graves problèmes de santé mentale.
Le policier a immédiatement appelé la société de protection des droits des animaux de la région.
Frannie était en état de choc, brutalisée sauvagement. Elle a donc été placée sous protection, puis soignée.